"Cette crise sanitaire a chamboulé mon travail de Maitre-Nageur"

Nicolas frangueville, maitre nageur à la ville est nageur à Villeurbanne Natation. CCAS Villeurbanne pendant la crise sanitaire

Après deux infirmiers, on change de profession pour en présenter une que nous connaissons bien à Villeurbanne Natation. Oui nous voulons évoquer les maitres-nageurs. Ils sont habituellement chargés de notre sécurité dans les piscines. Désormais, ils sont directement concernés contre la lutte du COVD-19. Interview de Nicolas, maitre-nageur et nageur dans l'équipe maîtres de Villeurbanne Natation.

Nicolas bonjour. Nous vous remercions pour nous accorder ce temps d’échange. Vous êtes maitre-nageur dans le monde d’avant, dites nous comment quelles sont les actions que vous menées actuellement ?

Tout d’abord merci de prendre ce temps pour prendre des nouvelles ! En tant qu’éducateur territorial des APS et principalement maître nageur, cette crise sanitaire a énormément chamboulé mon travail. Je suis actuellement mobilisé en tant que livreur de repas auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Villeurbanne. Le nombre de personnes forcées à rester confinées chez elles en raison de leur âge ou de leur état de santé a nettement augmenté depuis le confinement. Je suis équipé d’un matériel de protection qui permet de ne pas infecter les personnes vulnérables (masques, gel hydroalcoolique et gants) et cela les rassure. Ce renfort est nécessaire afin que tous ces bénéficiaires puissent avoir leurs repas quotidiens.

Eh bien ça, c’est une belle mobilisation du secteur public au service des citoyens. Avez-vous un souvenir marquant de ces nouvelles rencontres ?

Les personnes que je livre sont très contentes qu’on leur rende service avec le sourire. On a souvent de gentils remerciements ! Certains ont de petites manies rigolotes, comme le fait de poser le repas sur le palier, sur une chaise, sur le capot d’une voiture, sur le rebord d’une fenêtre ou encore dans une poubelle ! Je sens que d’autres ont envie de papoter avec moi, mais je suis en pleine livraison et avoir un peu de retard peut bouleverser leurs habitudes ! J’aimerai prendre le temps mais j’ai malheureusement 50 autres personnes à livrer dans la matinée.

Vous êtes à Villeurbanne Natation depuis plusieurs années, qu'est ce qui vous manque le plus ?
Je nage pour Villeurbanne Natation depuis un peu plus de 15 ans, et ce qui me manque le plus ce sont les sensations que procure la natation, notamment la glisse dans l’eau, les durs entraînements ou encore la petite pression qui existe avant chaque course en compétition. 

Dites-nous, arrivez-vous à maintenir une activité physique ?

J’arrive plus ou moins à maintenir une activité physique en allant en vélo au CCAS ou encore en suivant des séances de sport en ligne organisées par des amis coachs sportifs. De plus chaque dimanche nous faisons de même avec les collègues par Skype, ce qui nous permet surtout de garder contact et c’est vraiment sympathique ! Malgré tout cela ne compense pas mes 8 à 10 heures de sport hebdomadaire en période normal et ça ne procure pas le même plaisir que la glisse dans l'eau.

Merci Nicolas pour votre implication et à bientôt au bords des bassins !

Merci encore et prenez tous soin de vous!